Laboratoire

AXES DE RECHERCHE

A. CRÉATION ARTISTIQUE

La plupart des recherches en cours ou en projet au sein du Lab sont issues de découvertes ou problématiques apparues au plateau, dans le processus de création, et dont nous tentons de déployer les aboutissements théoriques et pratiques.

Nous revendiquons le caractère spécifique de chaque création, et la façon, propre à chaque spectacle, dont la dimension du bilinguisme s’inscrit dans la mise en scène et les choix de distribution.

La modélisation de ces démarches fait néanmoins partie de nos objectifs, en lien avec des chercheurs dans et hors instant MIX, ainsi que les échanges avec d’autres artistes engagés dans des démarches similaires.

Spectacles liés : Natale in Casa CupielloAlceste’s Nightmare, Le Bourgeois Gentilhomme de Novi-Sad, Mamma Togni, Dans les yeux du ciel, Panoptisme.
Chercheurs et artistes liés : Benedetta Zonza, Afida Tahri,
Antoine Bougeard, Anne Bérélowitch, Cédric Ploix

Dans tous les spectacles où la traduction est entièrement ou partiellement confiée aux comédiens en jeu, et où cohabitent deux langues et plus, la traduction, et les choix opérés (statut du personnage-traducteur, part du commentaire, registre émotionnel, reproduction partielle ou intégrale du message, implication du spectateur dans d’éventuelles situations de quiproquos, etc) deviennent autant de choix artistiques, qui ont un impact direct sur l’esthétique, en lien avec le statut des langues utilisées dans le contexte socio-culturel concerné. Tous ces phénomènes, que nous commençons à pouvoir décrire et analyser, constituent un axe important de recherche.

Notre projet s’est initialement construit sur le rejet du surtitrage. Nous le jugions, et le jugeons toujours dans une majorité de cas, excluant socialement, et souvent mal inséré dans la scénographie et la dramaturgie des spectacles. Avec le recul, et grâce à des échanges passionnants avec des créateurs dans le domaine du web-design notamment, nous avons fait le choix plus nuancé de contribuer à créer des modèles d’utilisation des hologrammes, des écrans, et de la traduction projetée, qui puissent apporter une dimension supplémentaire à la dramaturgie, s’insérer de façon organique dans le dispositif scénique, et être pris en compte dans le jeu des comédiens lorsque cela se justifie.

Spectacles liés :
Explosion à la Saint-Sylvestre, Le Bourgeois Gentilhomme de Novi-Sad
Chercheurs et artistes liés :
Boris Du Boullay, Antjali Govindassamy, Anne Bérélowitch

Deux projets de recherche nés de besoins très spécifiques apparus dans des processus de création sont en gestation :

  • Création d’une « eurolangue » constituée d’éléments issus de plusieurs familles linguistiques, et susceptible d’être comprise de tous les publics dans un certain nombre de pays. Langue supposée être parlée par les descendants de notre humanité, dans cent ans, et dans un espace intersidéral indéterminé. Cette langue serait « parlée » par un être dématérialisé, type hologramme.
    Spectacle lié : Global warming…
  • Recréation de la « lingua franca » parlée dans le monde méditerranéen pendant une grande partie des 16 ème et 17 ème siècles notamment.
    Spectacle lié : Dans l’ombre de la cathédrale
    Chercheurs et artistes liés : Charles Briffat, Jocelyne Dakhlia
B. AUTRES
  • L’improvisation existe dans de très nombreuses cultures, et est en un sens consubstantielle au jeu théâtral. Au delà des techniques connues, mais plus forcément pratiquées, telles que le jeu improvisé dans la commedia de’ll arte, de nombreux pays européens et extra-européens ont connu, dans le prolongement de formes traditionnelles de théâtre propulaire transmises oralement, des techniques de joutes poétiques ou comiques improvisées. Collecter ces traditions, et le cas échéant les retravailler dans des formes contemporaines réinventées, constitue un premier axe de recherche.
  • Le second axe, élaboré en collaboration avec le chercheur et praticien Hervé Charton, concerne les techniques d’improvisation comme outil de recherche-action ou de formation, appliquées au travail interculturel et multilingue.

Cet aspect de nos activités est très embryonnaire. Mais nous pensons, avec de nombreux chercheurs rencontrés notamment lors du colloque Theatre Translation into the Social Sciences à Oxford (Mai 2017) que des approches sociologiques, anthropologiques, et géopolitiques notamment, de nos actions et de leurs enjeux, doivent être encouragées et développées.

Expérimentations dans le domaine de la création théâtrale interculturelle et multilingue destinées à créer un New Business Model, viable et pérenne qui mutualise des moyens sur l’ensemble du processus et dès le stade de la conception afin de faire dialoguer et créer des passerelles mentales et pratiques entre les différents modèles économiques du spectacle vivant dans les pays partenaires. A terme se doter d’un outil commun interculturel de création et diffusion.