Genèse du projet : l’expérience fondatrice

Notre premier spectacle entièrement bilingue est une adaptation de la pièce d’Eduardo de Filippo, Noël chez les Cuppiello, créée au Beffroi de Montrouge pour la semaine européenne de 2012, et dont tous les rôles étaient joués en binôme par un(e) jeune français(e) et un(e) jeune napolitain(e).
Cette pièce, qui décrit de façon tragi-comique les conflits d’une famille de petites gens dans les années trente au moment de Noël, a permis de développer des formes théâtrales particulières nées du dispositif bilingue.

Nous avons notamment découvert grâce à cette expérience, déjà financée par l’Europe (programme Jeunesse), deux choses fondamentales :

  • le fait que la moitié du texte soit en VO ne pose aucun problème au public, bien au contraire : si la mise en scène et le jeu assurent la continuité de la fable, les spectateurs apprécient énormément le « bain culturel et linguistique » dans une langue dont ils savourent la musique et la dynamique propres ;
  • les spectacles ainsi conçus, que nous appelons de « Traduction en acte » et qui mettent donc en jeu deux langues, comportent une dimension théâtrale supplémentaire, celle du « jeu entre les langues ». Ainsi, le bilinguisme n’est pas une simple addition de langues (1+1=2), c’est un accélérateur de théâtre, qui nous emmène dans une tout autre dimension (1+1=au moins 3!)